Autisme

Suite à des recherches canadiennes, le Dr Didier Grandgeorge a developpé un protocole de traitement par l'homéopathie. Vous trouverez sur cette page les différentes informations.

N'hésittez pas à nous faire part de vos retours.

 

Traitement homœopathique de l'autisme


Avril 2017. (mise à jour du protocole publié en 2016)

Le Dr Grandgeorge propose un protocole de traitement par l'homéopathie. Ce protocole, basé sur les résultats obtenus depuis plus de 3 ans, a été complété. Le protocole inclu maintenant une dose d'opium en 30CH.

 

Septembre 2015 - La recherche

Des recherches menées en neurophysiologie ont montré que le cerveau des enfants autistes présentait un niveau de chlore trop élevé. Des essais de traitement par des diurétiques éliminant le chlore ont montré des effets positifs sur l’éveil et le comportement des patients traités, mais ces produits ont des effets secondaires.


Nous avons donc eu l’idée de traiter les enfants autistes par des doses homéopathiques de chlore pour chasser l’excès de chlore  et obtenir des améliorations sans effet secondaire.


Les premiers résultats sont remarquables avec un certain éveil à la réalité, une qualité de contact jamais obtenue avant, une communication bien meilleure. Sur 20 dossiers étudiés, 7  enfants semblent ne plus présenter de trouble du spectre autistique au bout d’un an de traitement.

 

 

Présentation au congrès Sortir de l’autisme et protocole de traitement

Le Dr Didier Grandgeorge a fait une présentation au congrès Sortir de l’autisme à Paris le 30 et 31 janvier 2016 sur le sujet du traitement homœopathique pour l'autisme. La présentation reprend les travaux et les résultats des communications précédentes.

Quelques résultats obtenus


Depuis 2 ans plusieurs enfants ont reçu Chlorum 9CH : 5 granules 1 fois par semaine pendant 1 mois , puis 12CH 1 fois par semaine pendant le deuxième mois, puis 15CH idem le troisième mois et 30CH le quatrième mois.


Les premiers résultats sont remarquables avec un certain éveil à la réalité, une qualité de contact jamais obtenue avant, une communication bien meilleure. Sur 20 dossiers étudiés, 7  enfants semblent ne plus présenter de trouble du spectre autistique au bout d’un an de traitement.

 

Nous voudrions encourager les médecins, le personnel médical et les parents d'enfants autistes qui utilisent le protocole proposé de nous contacter pour nous communiquer l'évolution. Avec leur accord, nous publierons ces informations sans les noms à titre d'information. Cema pourrat aider d'autres patients. Nous vous remercions par avance.